top of page

L'instrument oublié

Conte musical pour narrateur et ensemble d'altos, composé et imaginé

par Corentin Apparailly


[INTERVIEW]




🎻 Nous avons eu la chance d'interviewer l'altiste et compositeur de talent Corentin Apparailly au sujet de son premier conte musical 𝗟’𝗜𝗻𝘀𝘁𝗿𝘂𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗼𝘂𝗯𝗹𝗶𝗲́, pour narrateur et ensemble d'altos, qui sera interprété le 26 Mars prochain à Pont du Casse.


Il s’agit d’une commande originale du Conservatoire d'Agen - Musique & Danse que nous avons vraiment hâte de découvrir!✨

🎥🎤 Corentin s’est prêté au jeu des questions-réponses au sujet de la composition de son conte musical mais aussi de ses projets musicaux et en bonus donne un petit conseil pour les jeunes altistes en herbe!

Un grand merci à Corentin pour sa gentillesse et sa disponibilité!


📆 Rendez-vous à Pont du Casse - Diapason - 26 Mars - 14h30

Pour plus d’informations :


****


𝗕𝗶𝗼𝗴𝗿𝗮𝗽𝗵𝗶𝗲


Corentin Apparailly est un compositeur et altiste français né en 1995. Repéré par la critique pour son écriture « limpide, originale et particulièrement expressive, source d’une émotion certaine » (projecteurtv.com) ou sa « saisissante et poétique narration musicale » (Resmusica) il puise ses inspirations principales dans la musique romantique, moderne et la musique de film.

En à peine quatre ans d’activité, il apparaît dans de prestigieux festivals (Nuit du Quatuor, Sanary en Musique, Folles Journées de Nantes, ...) avec des pièces de musique de chambre qui rencontrent un grand succès public, du quatuor avec piano (Æterna) au sextuor avec accordéon (Depuis les Ombres) en passant par un cycle de duos folkloriques pour violon et alto (Brittany Songs). Certaines de ces pièces sont disponibles sur deux albums parus en 2020 : BEETHOVEN SUITES de Julien Martineau et Vanessa Benelli Mosell (Naïve) et NEUF de Félicien Brut (Mirare).


Son travail lui permet également de collaborer avec plusieurs orchestres : l’Orchestre des Symphonistes d’Aquitaine (création de In Memoriam), l’Orchestre National d’Auvergne (avec lequel il remporte le prix de la meilleure musique de fiction lors de la première édition de l’OST Challenge en 2019) ou encore l’Orchestre National Avignon-Provence pour lequel il compose avec Thibault Perrine un ballet pour la recréation du spectacle l’Art d’aimer de Jean-Claude Gallotta avec l’Opéra Grand Avignon (2021).


Sa musique sera jouée cette année par l’Orchestre National des Pays de la Loire (In Memoriam), l’Orchestre Symphonique de la Radio Finlandaise (Ex Machina) et le Quatuor Agate, qui reprendra son premier quatuor à cordes Athanor après l’avoir interprété au Concours International de Banff en septembre dernier. Cinq créations sont aussi programmées : L’instrument Oublié, un conte musical pour narrateur et ensemble d’altos, Le Regret de Titus, sa première sonate pour violoncelle et piano, L’Antre des Moires pour harpe et quatuor à cordes ainsi qu’un trio pour flûte, alto et harpe et un duo pour deux violoncelles.


Vainqueur du Concours international Carl Nielsen de Copenhague et de l’ARD de Munich, c’est d’abord pour ses qualités instrumentales qu’il se fait connaître en tant que membre fondateur du Quatuor Arod, avec qui il donne plus de deux-cents concerts de 2014 à 2018 et enregistre un album pour le label Warner Classic. A seulement vingt-et-un ans, il est invité à se produire sur toutes les plus belles scènes du monde: Wigmore Hall de Londres, Concertgebouw d’Amsterdam, Carnegie Hall de New-York, Philharmonie de Paris, Oji Hall de Tokyo... mais décide cependant de quitter le quatuor pour se consacrer pleinement à son rêve : la composition. Corentin Apparailly vient d’ailleurs de terminer l’écriture d’un livre qui retrace son expérience dans le quatuor (publication prévue en septembre 2023).


Comments


bottom of page